Devenir le nouveau « Chef d’entreprise »

Accueil Ajoutez le site de la CCI Eure et Loir dans vos favoris Flux RSS Augemtez la taille du texte Réduisez la taille du texte   Le site en français La rubrique anglaise La rubrique espagnole

Vous êtes ici > Accueil > Je veux reprendre > Les étapes de la reprise > Devenir le nouveau « Chef d’entreprise »

Devenir le nouveau « Chef d’entreprise »
Devenir le nouveau « Chef d’entreprise »

La passation de pouvoir lors de la reprise d'entreprise est une phase délicate, d’autant plus s’il y a des salariés ! Vous devrez instaurer un climat de confiance et de dialogue, propice à la poursuite du travail. N’oubliez pas que tout se joue les 100 premiers jours ! Pour ne pas rater votre entrée, suivez les « commandements » du nouveau chef d’entreprise.

Fixez les règles
Si vous avez demandé au cédant de vous accompagner les premiers temps, il est bon de mettre, ou remettre, les choses au clair dès le premier jour. Vous êtes le nouveau chef d’entreprise et il n’est ici qu’en tant que salarié ou consultant. Bien sûr, vous prendrez le temps de le consulter et de l’écouter – c’est la raison même de sa présence – mais c’est bien vous qui aurez le dernier mot.

Mobilisez l’ancien dirigeant
Demandez au cédant de vous présenter à de ses contacts réguliers : son banquier, ses fournisseurs, ses clients et surtout auprès des salariés. Demandez-lui de vous transmettre ce que vous devez savoir a propos de la vie humaine de l’entreprise : le comportement des clients et des fournisseurs, les alliés et les autres, les salariés sur lesquels vous pourrez compter et les autres... Attention ! Les fichiers concernant les salariés ne doivent pas contenir des informations personnelles, notamment les orientations politiques.

Écoutez les salariés, et rassurez les
Avoir acheté l'entreprise pour en devenir le patron ne suffit pas à faire de vous le patron auprès des salariés. Vous devrez vous faire accepter. Comment ? En obtenant leur confiance et en montrant par votre comportement, vos compétences et votre attitude que vous êtes bien l'homme de la situation ! Vous allez être observé dans vos moindre faits et gestes et, probablement, comparé à l'ancien dirigeant. Deux conseils : soyez sûr de vous, et soyez patient. La confiance ne se gagne pas en un jour.

Ne restez pas seul
Vous avez passé ces derniers mois entouré de conseils, de votre conseiller CCI, d'autres repreneurs mais, depuis que vous avez les clefs de l'entreprise, vous voilà seul. Réagissez ! Même débordé, accordez vous du temps pour fréquenter les clubs ou associations de jeunes dirigeants, qui vous permettront d’apprendre des trucs et astuces auprès de vos pairs, de prendre du recul et, peut-être, de faire du business.
 

Date de mise à jour: 29 septembre 2011
REPRENDRE
une entreprise ou un commerce

Devenir le nouveau « Chef d’entreprise »

NEWSLETTER - inscrivez-vous

Le chiffre du mois