COVID - 19 / Notre dossier dédié aux entreprises

Accueil Ajoutez le site de la CCI Eure et Loir dans vos favoris Flux RSS Augemtez la taille du texte Réduisez la taille du texte   Le site en français La rubrique anglaise La rubrique espagnole

Ayez le réflexe CCI

Vous êtes ici > Accueil > Actualités > COVID - 19 / Notre dossier dédié aux entreprises

COVID - 19 / Notre dossier dédié aux entreprises
2 Avril 2021
Warning-sign-30915 640

Le Président de la République a annoncé le rétablissement du confinement dès le samedi 3 avril 2021 et pour une durée de 4 semaines.

 
 
Le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire dès le samedi 3 avril et pour une durée de 4 semaines minimun.
 
Concrètement :
  • Pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux (sur présentation de l’attestation) 
  • Le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain 
  • Aucun déplacement inter-régionaux après le lundi 5 avril 2021 sauf motif impérieux
  • Possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers
  • Les commerces actuellement fermés dans 19 départements le seront à partir de samedi 3 avril 2021 sur l’ensemble du territoire métropolitain
  • Le télétravail doit être systématisé partout où il est possible
  • Les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements et encadrer la consommation d’alcool
Retrouvez ici la liste des commerces autorisés à ouvrir

 Ouvrir ou ne pas ouvrir, outil développé par CCI France, permet aux entreprises de connaître les modalités d'ouverture de leur entreprise en 1 clic. Aller sur ouvrir ou ne pas ouvrir.
 

Pour l’ensemble de vos déplacements, vous pouvez retrouver sur le site du Gouvernement les attestations à imprimer ou les remplir en ligne.
 
 
 
LES MESURES DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES
 
200 Millions d'Euros
Le montant de la nouvelles du Gouvernement pour les commerces
Les CCI demandaient des mesures spécifiques pour les secteurs de l'habillement, chaussures, maroquinerie et magasins de sport mis en difficulté du fait de la pandémie. Le Gouvernement débloque une nouvelle aide.

 
► Prêts participatifs exceptionnels pour les TPE
Ouverts aux très petites et petites entreprises de moins de 50 salariés n'ayant pas obtenu un prêt garanti par l'État, les prêts participatifs exceptionnels ont pour but de permettre à ces entreprises de reconstituer leur trésorerie et leur structure de bilan. D'une durée de sept ans, ces prêts sont d'un taux de 3.5%. 

 
► Prise en charge des coûts fixes
Quelles entreprises peuvent bénéficier de ce dispositif ?

Ce nouveau dispositif s'adresse aux entreprises faisant l’objet d’une interdiction d’accueil du public ou appartenant aux secteurs du « plan tourisme » (Liste S1 et S1 bis) ou ayant au moins un de leurs magasins de vente situé dans un centre commercial de plus de 20 000 m2, faisant l’objet d’une interdiction d’accueil du public et qui répondent à toutes les conditions suivantes :

  • Créées avant le 1er janvier 2019 pour l'aide au titre des mois de janvier et février, avant le 28 février 2019 pour l'aide mars-avril, avant le 1er avril 2019 pour l'aide mai-juin
  • Avoir perdu plus de 10 % de son chiffre d’affaires en 2020 par rapport à celui de 2019
  • Réalisant plus d’1 M€ de chiffre d’affaires mensuel ou 12 M€ de chiffre d’affaires annuel
  • Justifiant d’une perte d’au moins 50 % de chiffre d’affaires et éligibles au fonds de solidarité en janvier 2021 ou en février 2021
  • Ayant un excédent brut d’exploitation négatif sur la période janvier-février 2021

Par ailleurs, parce que certaines petites entreprises ont des coûts fixes plus élevés et que la moyenne et insuffisamment couverts par le fonds de solidarité, le dispositif sera ouvert aux entreprises des secteurs suivants sans critère de chiffre d’affaires (mais répondant aux deux autres conditions) :

  • Les loisirs indoor (salle d’escalade, bowling, etc.)
  • Les salles de sport
  • Les jardins et parcs zoologiques
  • Les établissements thermaux
  • Les entreprises du secteur HCR et les résidences de tourisme situées en montagne
Vous pouvez désormais faire la demande sur le site du Gouvernement, ici.

 
Activité partielle (AP)
L’entreprise peut solliciter une allocation d’activité partielle pour un ou plusieurs employés dans l’impossibilité de travailler, si elle est dans l’un des cas suivants :
  • Elle est concernée par les arrêtés prévoyant une fermeture de votre entreprise ;
  • Elle est confrontée à une baisse d’activité/des difficultés d’approvisionnement ;
  • Il lui est impossible de mettre en place les mesures de prévention nécessaires pour la protection de la santé des salariés (télétravail, geste barrière, etc.) pour l’ensemble de ses salariés.

Plus d'infos : www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/dispositif-de-chomage-partiel


► Aide au secteur culturel
Particulièrement impacté par la propagation du virus Covid-19, le secteur culturel va pouvoir bénéficier d'une ouverture de crédits (à hauteur de 105 M€) suite de la dégradation rapide de la situation sanitaire au début de l'automne. Cette situation appelle la mise en œuvre de protocoles sanitaires renforcés qui n'était pas prévisible au moment de l'élaboration de la troisième loi de finances rectificative du 30 juillet 2020. Le Gouvernement a estimé nécessaire de mobiliser la dotation « Dépenses accidentelles et imprévisibles », sans attendre le prochain projet de loi de finances rectificative
Plus d'infos : 
https://www.economie.gouv.fr/cedef/aides-financieres-entreprises-culturelles
 

► Mesures d'urgence pour les secteurs en sous-activités prolongé
La crise sanitaire impacte plus particulièrement certains secteurs, qui sont à l’arrêt ou quasiment à l’arrêt :

  • Les discothèques
  • L’événementiel
  • L’hôtellerie
  • Les salles de sports
  • Les traiteurs
  • Les voyagistes.

L’État apporte un soutien renforcé à ces secteurs pour répondre à leur situation de sous-activité prolongée. Les entreprises concernées peuvent bénéficier d'un dispositif d’aides et d'accompagnement spécifique.

Retrouvez ces mesures ici.
 

► Prolongation des aides à l'embauche
Vous trouverez ci-joint deux décrets qui viennent d’être publiés concernant la prolongation des aides à l’embauche.

Décret n° 2021-363 du 31 mars 2021 portant modification et prolongation des aides à l'embauche des jeunes de moins de 26 ans, aux emplois francs et aux employeurs d'apprentis et de salariés en contrat de professionnalisation
    Le texte prolonge également, pour les contrats conclus jusqu'au 31 décembre 2021, la dérogation au montant de l'aide unique aux employeurs d'apprentis attribuée pour la première année d'exécution du contrat d'apprentissage, ainsi que l'aide exceptionnelle aux employeurs d'apprentis et de salariés en contrats de professionnalisation

Décret n° 2021-340 du 29 mars 2021 modifiant le décret n° 2020-1622 du 18 décembre 2020 relatif aux modalités de versement de l'aide financière exceptionnelle pour le recrutement d'apprentis par les collectivités territoriales et les établissements publics en relevant
    Le décret modifie la période d'éligibilité à l'aide financière exceptionnelle pour le recrutement des apprentis par les collectivités territoriales et les établissements publics en relevant pour l'étendre aux contrats d'apprentissage conclus jusqu'au 31 décembre 2021.

► Marchés publics
L’ordonnance n° 2020-319 du 25 mars 2020 relative à la loi d’urgence Covid-19 (Loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d'urgence) a été publiée au JORF du 26 mars 2020. Elle définit la période d'application des mesures et prévoit un certain nombre d'assouplissements dans la commande publique notamment sur les délais de réception des candidatures et des offres, les modalités de la mise en concurrence, la durée des contrats, les avances, les mesures en cas de difficultés d’exécution du contrat.

Lire l'ordonnance


 
POUR VOTRE ENTREPRISE, VOUS POUVEZ :
 
Faire le point sur la situation financière de l'entreprise 
Pour cela, vous devez :
  • Disposer de tous les éléments comptables utiles : factures à payer, créances à recevoir
  • Avoir une information claire sur vos dettes, leur date de paiement…
  • Avoir une informati
  • on claire sur les aides d'Etat sollicitées si elles ne sont pas encore reçues, utilisées
  • Construire un plan de trésorerie qui, s'il ne peut être juste sur les recettes, permet de fixer le calendrier des dépenses et sera votre principal outil de pilotage
 
 
 
 

Gérer, former et recruter vos collaborateurs 
Vous allez peut-être reprendre l’activité en télétravail, avec du chômage de plus en plus partiel, des collaborateurs en droit de retrait, d’autres en garde d’enfants….

Faites le point et adapter votre management à la période de crise.
 
 
 
 
Sécuriser les clients pour rétablir la confiance
Pour cela, vous devez :
  • Contacter vos clients principaux
  • Adapter votre point de vente le cas échéant
  • Afficher les mesures prises
  • Former vos collaborateurs au respect des mesures de sécurité
  • Eventuellement, définir un nouveau parcours-client dans le point de vente
 
 
Sécuriser vos partenaires et la chaîne d'approvisionnement
Pour cela, vous devez :
  • Adapter votre organisation avec vos sous-traitants, vos fournisseurs pour respecter les mesures de sécurité,
  • Contacter l'ensemble de mes fournisseurs et sous-traitants pour connaître l'état de leur activité, et les mesures mises en place,
  • Consolider et diversifier ma base de données fournisseurs et sous-traitants,
  • Vérifier qu'ils soient en capacité à poursuivre / reprendre leur activité et que celle-ci soit compatible avec ma reprise d'activité,
  • Contrôler l'état physique de mes stocks,
  • Prioriser les catégories d'achats critiques, ainsi que les sous-traitants indispensables à la reprise
 
 
 
 
Piloter l'entreprise pendant la crise 
L'entreprise fonctionne, faites le point sur :
  • La gouvernance de l'entreprise en période de crise
  • Peut-être sur les procédures de prévention des difficultés

Fiche pratique : Assurer la gouvernance de l'entreprise

Fiche pratique : Prévenir et traiter les difficultés de l'entreprise
 

Diversifier vos canaux de vente le cas échéant
Pour cela, vous pouvez :
  • Proposer de la vente en ligne
  • Proposer du « click & collect » ou du « phone & collect »
  • Proposer de la livraison à domicile

Fiche pratique : Diversifier ses canaux de vente
 

Communiquer pour revitaliser la demande
En adaptant vos messages à votre cible et en utilisant les canaux que vous maitrisez.
 
Date de mise à jour: 7 avril 2021

NEWSLETTER - inscrivez-vous

nd